Devenir bijoutier / joaillier

Le métier de bijoutier-joaillier est une profession qui nécessite un savoir-faire et une connaissance pointue des matériaux de fabrication des bijoux. Même si grâce à l’avènement des différentes technologies comme les lasers, on remplace les marteaux et les chalumeaux, le bijoutier doit toujours faire un véritable travail d’orfèvre. Il prépare les métaux, façonne les pierres et assemble le tout pour créer des joyaux de grande valeur. Aujourd’hui, le bijoutier-joaillier est aidé par d’autres spécialistes comme le lapidaire, le diamantaire, le sertisseur ou le polisseur. En savoir plus sur le site internet de Heritage Bijouterie.

C’est un métier des plus fascinants, qui plus est, il rapporte assez d’argent. Mais comment devenir bijoutier ? Il y a, bien sûr, un certain nombre d’aptitudes que le bijoutier doit avoir. Avant tout, il est un peu artiste, car il crée des objets de qualité et de valeur, il doit donc être créatif pour pouvoir donner de l’originalité à son travail. Ensuite, la dextérité et la précision sont des caractères obligatoires du bijoutier. Quoi qu’il en soit, il ne suffit pas d’être passionné et bon façonneur pour être un bon bijoutier, il y a encore des formations à suivre et des spécialisations qui vont permettre d’accéder au métier. En premier, il y a la possibilité du CAP Art et technique de la bijouterie-joaillerie. Les élèves seront formés pour comprendre les techniques de base de fabrication de bijoux. Donc, afin d’avoir une bonne insertion dans le métier, il est préférable de poursuivre ce parcours pendant 2 ans pour décrocher le Diplôme des Métiers des Arts ou DMA Art du bijou et du joyau.

Fabrication et création bijoux

Avant que ces sublimes bijoux ne soient exposés en vitrine, ils passent par plusieurs étapes de fabrication et création bijoux. En premier, il va falloir mettre au point le prototype, il peut se faire sur de la cire ou directement avec le métal, selon le choix du bijoutier. On rencontre dans les ateliers, des machines de prototypage procurant un résultat parfait et une précision au millimètre. Le prototype sera moulé dans une couche de silicone. Ensuite, un assemblage de cires sera monté sur une tige pour former un arbre de cire. Ce dernier va aider à fabriquer un moule inversé en plâtre à travers une cuisson qui va faire fondre la cire et laisser la place à une empreinte dans le moule plâtre. Ce sera dans ce moule que le métal, l’or, l’argent ou autre sera coulé après qu’il ait été chauffé et transformé en liquide. On place le tout dans une fondeuse qui va mettre sous pression le métal pour qu’il remplisse la place de la cire. Quand l’arbre de fonte sera brisé par un choc thermique dans de l’eau froide, on aura des fontes brutes qui vont être nettoyées et retouchées. On rassemblera à la fin les pierres ou les autres éléments du bijou. Le sertissage des pierres avant leur fixation sur le bijou représente aussi un travail assez important, il faut beaucoup de précision pour éviter qu’elles ne se brisent.

Réparation de bijoux

Même les bijoux de grande qualité et les plus luxueux peuvent se détériorer malgré tout le soin que vous avez pu y porter. Des bijouteries et ateliers proposent alors, au-delà de la vente, des services après-vente et des remises en état rapides. Depuis toujours, en plus de la fabrication des bijoux, le bijoutier entretient et répare les joyaux. C’est une activité qui nécessite de l’expérience et des outils adéquats. La réparation de bijoux peut consister en de simples soudures, des poses de gravures, des mises en mesure, mais elle peut être plus complexe. Le délai de la réparation dépend des ateliers et des interventions qui seront faites, mais en général, la remise en état d’une bague, d’un bracelet ou d’une paire de boucles d’oreilles peut se faire en 10 à 15 jours. Donc, au lieu de garder de précieux objets endommagés dans votre boîte à bijoux, contactez un artisan, il va vous informer sur le devis des éventuelles réparations.

Articles de la même catégorie :